Quelques repères :
  • Vous venez de vous inscrire, les conditions d'accès aux différentes rubriques pour les groupes d'utilisateurs sont expliquées ici.
  • Vous rencontrez un problème avec une fonctionnalité ou souhaitez suggérer des améliorations, n'hésitez pas à poster un message dans Vos questions et suggestions.
  • Afin de placer vos messages au bon endroit, pensez à consulter les guides des rubriques, disponibles en tête des forums.
  • "Les bons plans" sont destinés à recevoir les liens vers de bonnes affaires uniquement.
  • Pour faciliter la tache des modérateurs, n'hésitez pas à jeter un œil ici

Nakamichi High-Com II

Présentez ici vos préamplis, diviseurs de fréquence ou votre équalizer.

Modérateurs : richard, pasteque

Avatar de l’utilisateur
dc300a
Membre
Membre
Messages : 337
Inscription : 16 mai 2018, 16:57
Localisation : Le Sud

Nakamichi High-Com II  

Message par dc300a » 23 nov. 2018, 19:01

va:-)

Nakamichi High-Com II
Réducteur de bruit - Compander à deux bandes (2:1:2)
Commercialisé à partir de 1979


P1080369-1280.JPG

Le High-Com II est un réducteur de bruit appartenant à la famille des compresseurs/expanseurs de dynamique (compander) utilisés pour réduire le souffle et éventuellement améliorer un peu la dynamique des enregistrements sur bande. L'idée est de compresser durant l'enregistrement la dynamique du signal dans les zones de fréquences les plus sujettes à l'apparition du bruit puis de faire l'inverse à la lecture. De fait, le niveau du bruit recule par rapport à celui du signal utile. Bien utilisé, on peut espérer un niveau de bruit résiduel ramené en dessous de -80 dBu.

Le High-Com a été développé au début les années 70 par AEG-Telefunken alors distributeur officiel du réducteur de bruit type A de Dolby Labs qui n'est qu'un autre compander de la fin des années 60 à 4 bandes pour le monde pro. Les performances du Dolby-A étant jugées insatisfaisantes par un des ingénieurs de la division audio pro d'AEG, il se mit à développer un système plus performant durant son temps libre. Ainsi est apparu le TELCOM-C4, un prototype de compander à 4 bandes qui finira par devenir un projet officiel qui sème la discorde entre ELA et les Dolby Labs. ELA était la division audio pro et studio d'AEG-Telefunken, qui prit le projet en main grâce à la force de conviction de S. Temmer, le fondateur de Gotham Audio.

De ce TELCOM-C4 réservé au domaine pro a été dérivé un compander simplifié à deux bandes pour le marché grand public. Le High-Com II était né et améliorait le recul du bruit de 10dB par rapport au Dolby-B, soit environ -25dB (pondération A). Le High-Com II utilise le concept de bande glissante: grosso-modo, le ratio de compression n'est pas linéaire et dépend à la fois de la fréquence du signal et de son niveau. De fait, en termes de performance le High-Com II préfigure un peu ce que sera le Dolby-C tout en le surpassant.

specs.jpg
specs.jpg (84.69 Kio) Consulté 2330 fois
specs2.jpg
specs2.jpg (169.44 Kio) Consulté 2330 fois

Pour ceux qui ont du mal à interpréter l'abaque du compander, en simplifiant, voilà ce que ca peut donner côté niveaux:

levels.jpg
levels.jpg (45.49 Kio) Consulté 2330 fois


Vers 1975, grâce à l'entremise de S. Temmer, un représentant de Nakamichi (Mr Etsuro en personne) a droit à une démonstration. La suite, c'est un partenariat entre les deux sociétés qui finira par la commercialisation du Nakamichi High-Com II Noise Reduction System.


Il existe deux versions: une permet le décodage de vinyles et le choix entre subsonique ou MPX au niveau du filtre. L'autre ne gère pas les vinyles mais permet d'avoir MPX+subsonique en filtrage. La version présentée ici est dotée du mode pour vinyle.


Pour être optimale, la mise en oeuvre du High-Com II nécessite une calibration des niveaux entre lui-même et le deck. Au final, le contrôle du niveau d'enregistrement doit être fait sur le filtre et non plus le magnéto. Le High-Com II a été conçu pour fonctionner avec des machines dont le niveau de fluxivité référence 0dB est à 200 nWb/m (norme Dolby des decks à cassette). Du coup, on peut aussi l'utiliser avec des RTRs à la "norme" Ampex, et avoir de bons résultats (en théorie on gratte un dB de plus). La calibration se fait à l'aide d'un oscillateur intégré calé sur 400Hz.

En face avant, on trouve de gauche à droite les galvanomètres usuels, le sélecteur de mode (décodage disque, encodage bande, bypass, décodage bande), un filtre (subsonique et MPX), l'activation de l'oscillateur, le niveau de sortie du décodeur puis les réglages pour le niveau de l'enregistrement.

Côté pile on a les IN/OUT usuels, noter la présence d'atténuateurs sur les E/S destinées aux connections du deck.

P1080377-1280.JPG

A l'intérieur, on retrouve les (gros) CIs analogiques alors fabriqués par Telefunken qui réalisent les fonctions d'encodage/décodage (TFK-U401B). Le reste autour, c'est une petite alim linéaire et de l'analogique basé sur les habituels JRC4558D.

P1080378-1280.JPG

Cette unité avait ses deux VUs dans le noir, les petites lucioles étant montées en série, une de cramée et c'est le black-out total.
Autres petits problèmes: le réglage d'offset des étages encodage/décodage ainsi que les niveaux étaient à l'ouest, oscillateur inclus.
Une petite particularité: pour les réglages internes, le 0dB Nakamichi est à peu près égal à -2dBu.
Quand on révise l'engin on est surpris par la qualité des VU-mètres: ils sont très précis, c'est suffisament rare sur du matériel grand-public pour être signalé et ca témoigne du niveau d'exigence des concepteurs de chez Nakamichi.

A l'usage, c'est "amusant" d'envoyer presque +10 dBu dans l'encodeur pour que ca finisse sur une bande de cassette prémagnétisée aux petits oignons sur laquelle on tape sans vergogne un peu en dessous de +8dBu. En termes de recul de bruit c'est tout à fait remarquable. Je n'ai pas constaté de coloration particulière mais il me faudrait faire une comparaison A/B en cours d'enregistrement afin d'en avoir le coeur net.

Un gros problème au demeurant: si on veut monitorer avec un 3 têtes, il faut impérativement mettre en oeuvre un deuxième High-Com II ... :-aust

L'engin n'a pas eu le succès qu'il méritait, et ce pour plusieurs raisons (à mon avis):
  • son prix pour un accessoire pas toujours compris
  • sorti trop tard peu avant l'arrivée du CD.
  • la disponibilité quasi généralisée du Dolby-B intégré dans les platines et qui grâce à la "légèreté" de son encodage, permet l'écoute sans décodeur
  • nécessite une calibration soignée parfois rébarbative pour les profanes
  • exige un deck avec de bonnes performances pour bien fonctionner
  • a l'instar d'un DBX, l'écoute très "déconcertante" sans décodeur des cassettes encodées

On retrouve le dispositif dans le Studer A710 pour lequel un simple changement de carte permet de choisir entre le High-Com ou le Dolby.


Enfin, pour les curieux, l' histoire du High-Com II relatée par un de ses témoins directs: Ernst F. Schroeder.
Dernière édition par dc300a le 18 déc. 2018, 08:41, édité 13 fois.
Cyril

Avatar de l’utilisateur
Oupol
Administrateur
Messages : 7459
Inscription : 21 mai 2017, 06:01
Localisation : Dans le Jura

Re: Nakamichi High-Com II

Message par Oupol » 23 nov. 2018, 19:17

Un très bel appareil peu commun, merci pour la présentation. :-J

Pour compléter le sujet : La doc High-Com
______________________________
L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai...
Eric

Avatar de l’utilisateur
dc300a
Membre
Membre
Messages : 337
Inscription : 16 mai 2018, 16:57
Localisation : Le Sud

Re: Nakamichi High-Com II

Message par dc300a » 23 nov. 2018, 19:26

Merci Eric pour ce complément au contenu très intéressant.
Cyril

Avatar de l’utilisateur
Oupol
Administrateur
Messages : 7459
Inscription : 21 mai 2017, 06:01
Localisation : Dans le Jura

Re: Nakamichi High-Com II

Message par Oupol » 23 nov. 2018, 19:32

:-J

J'aime beaucoup l’esthétique de ces séries Nakamichi et ta première photo est superbe.
______________________________
L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai...
Eric

Avatar de l’utilisateur
crashgarrett
Moderateur
Moderateur
Messages : 3253
Inscription : 02 juin 2017, 13:55
Localisation : Bretagne de l'est ;)

Re: Nakamichi High-Com II

Message par crashgarrett » 23 nov. 2018, 20:13

Belle présentation :-Oe
Je l'ai montré en action ici :

viewtopic.php?f=100&t=2105&start=20

J'ai fait quelques k7 avec, ça envoie du lourd :-cris
Band'O'Fil Member's
Fan de Nakamichi

Cédric

Avatar de l’utilisateur
VENANCE
Moderateur
Moderateur
Messages : 5526
Inscription : 04 juin 2017, 22:34
Localisation : Belgique (Le plat pays qui est le mien)

Re: Nakamichi High-Com II

Message par VENANCE » 23 nov. 2018, 20:23

Bravo pour cette présentation :-B
♫♫♫♫ "Music was my first love and it would be my last..." ♫♫♫♫

Avatar de l’utilisateur
dc300a
Membre
Membre
Messages : 337
Inscription : 16 mai 2018, 16:57
Localisation : Le Sud

Re: Nakamichi High-Com II

Message par dc300a » 23 nov. 2018, 21:50

Merci pour vos retours. :-H
Cyril

Avatar de l’utilisateur
moog59
Membre
Membre
Messages : 21
Inscription : 02 août 2017, 13:49
Localisation : Faumont 59-nord

Re: Nakamichi High-Com II

Message par moog59 » 24 nov. 2018, 15:51

merci pour cette présentation complète!
Je possède aussi cette merveille couplé sur un Technics RS1500
Après un calibrage soigné les résultats sont vraiment à la hauteur...
A bientôt,

Avatar de l’utilisateur
richard
Moderateur
Moderateur
Messages : 2012
Inscription : 02 juin 2017, 17:51
Localisation : Toulouse/Tarbes

Re: Nakamichi High-Com II

Message par richard » 24 nov. 2018, 16:21

Merci pour cette présentation avec toutes les explications techniques. :-B
(hop, indexée)

Avatar de l’utilisateur
dc300a
Membre
Membre
Messages : 337
Inscription : 16 mai 2018, 16:57
Localisation : Le Sud

Re: Nakamichi High-Com II

Message par dc300a » 25 nov. 2018, 16:29

crashgarrett a écrit :
23 nov. 2018, 20:13
J'ai fait quelques k7 avec, ça envoie du lourd :-cris
moog59 a écrit :
24 nov. 2018, 15:51
Je possède aussi cette merveille couplé sur un Technics RS1500
Après un calibrage soigné les résultats sont vraiment à la hauteur...
En effet, pour l'instant je l'ai essayé avec des cassettes et c'est vraiment très très bon. A l'écoute, aucun bruit et bien meilleur que le Dolby-C + HX Pro à mon avis. Il faudra que je fasse un comparatif avec le DBX sur le X-1000R.

J'ai trouvé d'autres infos:
  • Pour le 0dBu à 600mV au lieu des 775mV usuels, c'est dû aux specs des CIs Telefunken et non pas une particularité Nak.
  • Nakamichi a fait presser un vinyle hors commerce en série limitée The Stillness of Dawn - High-Com II Demonstration Record pour démontrer l'apport du High-Com sur ce support. Il est référencé sur Discogs.
  • Le U401B a connu deux évolutions: U401BR et U401BG. Je n'ai pas trouvé d'infos sur les améliorations apportées.
  • On pouvait monter son propre High-Com: le Hobby-Com basé sur les U401BR et se le procurer en kit chez Thomsen Elektronik. Des photos sont visibles sur radiomuseum.
  • Bernd Wiedenroth, un des ingénieurs d'AEG-Telefunken qui travaillait sur le projet a proposé une modification pour éviter que le U401B soit perturbé par les sources numériques. Elle devait être intégrée dans une nouvelle génération de CIs qui n'a jamais vu le jour. C'est une histoire de constante de temps. L'article est en allemand, j'y reviendrai quand j'aurai compris quelque chose.

D'autre part, durant mes nouvelles recherches, pour la calibration je suis tombé sur ca:
highcom-cal.jpg
highcom-cal.jpg (49.26 Kio) Consulté 2194 fois
Par curiosité j'ai re-sorti la cassette Dolby pour caler le niveau de sortie du Tascam. Dans mon cas c'est marginal: 1 cran de moins.
Dernière édition par dc300a le 27 nov. 2018, 16:54, édité 1 fois.
Cyril

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message